Autisme & Talents

by

 

Que disent les théories sur l’autisme quant aux talents de nos enfants?

Lorsque nous avons reçu le diagnostic de nos deux enfants les plus âgés, il nous a été communiqué par les différents spécialistes les ayant vus, que ceux-ci n’exploiteraient probablement qu’un champ restreint d’intérêt, et pour ainsi dire, ne s’intéresseraient sûrement qu’à un seul type d’activité (qu’ils répèteraient sans cesse tout au long de leurs journées).

 

En observant l’aîné qui aimait tant la musique et jouait déjà des chansons à l’oreille dès l’âge de 3 ans, cette possibilité nous semblait des plus probables, d’autant plus qu’à l’époque il utilisait, dans la routine quotidienne et de par sa propre initiative, son piano-jouet. Le reste du temps, lorsque nous avions terminé les apprentissages de la journée, il avait le nez dans un livre.

 

En ce qui a trait à sa cadette, elle ne semblait s’intéresser à aucun type d’activité en particulier. Elle était toujours dans sa bulle, marmonnant et riant seule dans son coin. Si elle était sollicitée, elle répondait parfois et seulement lorsque cela ne l’importunait pas trop. Son langage étant peu développé lorsqu’elle avait environ deux ans, faisait en sorte que nous ne pouvions savoir ce qui l’intéressait vraiment. Toutefois, nous pouvions déceler, à travers certains jeux ou objets, ce qu’elle pourrait aimer. De plus, elle gribouillait souvent soit des histoires qu’elle avait lues ou encore des pensées qui lui venaient en tête et possédait une grande facilité à reproduire des images lui venant de son imagination.

 

Qu’est-ce que notre vécu nous a appris?

Au fil du temps, nous avons décidé d’inscrire nos enfants à des cours de musique, ce qui s’est avéré des plus bénéfiques sur divers plans. Pour l’aîné, ce fut tel une porte d’entrée dans son univers. pianoNon seulement il semblait être compris, mais à cette époque son professeur de musique nous disait que c’était le moment idéal pour qu’il apprenne à lire les notes puisqu’il y avait un «décalage» entre sa capacité de jouer des mélodies à l’oreille et sa motivation à apprendre le solfège. Dès les premiers cours, son professeur de piano disait qu’il a l’oreille absolue. Les cours de musique ont été l’occasion d’établir un nouveau type de communication et d’améliorer le langage en dialoguant sur les découvertes musicales et tout autre sujet pouvant être lié à la musique (ex.: les mathématiques : combien de temps faut-il tenir une note? combien de croches dans une blanche?, etc.).

 

Quant à sa soeur, la musique l’a beaucoup aidée au niveau de ses sens. Heureusement, son professeur de musique ayant compris ses défis d’alors, tenait ses petits pieds de 3 ans et les faisait battre le rythme alors qu’elle était allongée dans un bean bag. Au début, nous avons procédé ainsi jusqu’à ce qu’elle commence à se promener de par elle-même dans la pièce pour battre le rythme ou le taper dans ses mains pour finalement compter le temps des notes qu’elle jouait au piano. Puis, nous avons alterné entre le chant et le piano, ce qui l’aida graduellement à se défaire de son ton grave et monotone. Maintenant, elle joue plusieurs gammes et chansons à deux mains, a déjà joué seule au piano plusieurs fois devant un public sans même l’ombre d’une timidité quelconque et avec une grande fierté.

 

Ce que vous pouvez faire

Dans notre livre de Ressources Coups de coeur, nous élaborons sur les bienfaits de la musicothérapie et comment les musicothérapeutes s’y prennent avec les enfants ayant des besoins particuliers.

 

Les intérêts de nos enfants varient à présent de la musique au dessin, en passant par le jeu d’échecs et la photographie/vidéo commentée, sans oublier le karaté et le yoga. Notre fille nous a même demandé de prendre des cours de natation, elle qui craignait tant l’eau lorsqu’elle était petite!

 

Tout ce beau potentiel s’est toutefois développé dans le cadre d’une démarche globale et cohérente. Plus vous variez les expériences de vos enfants et le type d’environnement où il se trouve, plus vous augmentez les possibilités de le rendre plus flexible. Nous n’oublierons jamais que c’est lorsque nos enfants sont devenus suffisamment réceptifs qu’ils ont pu expérimenter et explorer le monde qui les entoure. Ce qui leur a permis de devenir réceptifs d’abord et avant tout, c’est l’ensemble de ce qui a été mis en oeuvre afin que leur corps retrouve un certain équilibre.

Nous parlons plus amplement des moyens pouvant y contribuer dans notre Programme ActionParents.

Au-delà des mots (autiste, asperger, TED, etc.), tâchons de prendre le temps d’observer nos enfants et de les connaître, d’apprécier ce qu’ils ont d’unique, de tirer des leçons positives à travers les défis que nous avons à relever mutuellement chaque jour.

 

 

P.S. : Nous avons compilé pour vos nos meilleurs articles dans notre livre de Trucs Pratiques au Quotidien ainsi que nos Ressources Coups de Coeur en Bonus

Pour en savoir plus…

Comment Aider Votre Enfant Autiste

Comment Aider Votre Enfant Autiste

Testimonials

J’en profite pour remercier Marjorie pour sa dynamique implication. Je félicite Marjorie et Shilov pour la qualité de leur site internet et la pertinence de leurs interventions. Quant à l’aide qu’ils offrent aux parents d’enfants autistes, il n’y a rien de plus solide à mes yeux que les conseils et le support d’une personne ayant vécu la même chose.
Lise Guénette, ND.A.

Comment Aider Votre Enfant Autiste?

Nos 7 plus grandes erreurs – Comment vous pouvez les éviter?

Si vous pouviez éviter les erreurs que nous avons faites, cela vous sauverait du temps, de l’énergie, bien des soucis et surtout du temps précieux à votre enfant!

 

Une dernière petite étape… Allez à votre courriel pour confirmer que vous acceptez de recevoir des communications d'ActionParents.com PS: Assurez-vous d'avoir bien reçu le courriel et qu'il ne se trouve pas dans votre courrier indésirable Merci!