Module 6 – Leçon 1 – Le Comportement – Problématiques et Pistes de Solutions

by

Module 6 – Leçon 1 – LE COMPORTEMENT
Problématiques et Pistes de Solutions

[private]

Cliquez pour télécharger la leçon de la semaine  

PS: Cliquez pour télécharger Acrobat Reader si vous ne pouvez pas ouvrir le PDF  


 

MODULE 6 – LE COMPORTEMENT

leçon 1

Problématiques et Pistes de Solutions

 

Bonjour et bienvenue à la première leçon du Module 6.

Les troubles de comportement de notre enfant : comment l’aider à les surmonter?

Dans le présent module, nous voyons quels comportements problématiques que nos enfants peuvent avoir et comment les aider à les rectifier de manière à mieux socialiser.

Trois critères sont utilisés dans l’évaluation d’un enfant afin d’établir un diagnostic de présente trouble envahissant du développement (TED) : (1) la communication, (2) les comportements typés ou répétitifs et (3) des défis dans ses interactions sociales.

Fonction des comportements

Nous voyons les problèmes de comportement comme des signes nous indiquant un défi que notre enfant a, cela nous permet donc de travailler à régler les problèmes à la source. Certains comportements peuvent indiquer que votre enfant n’arrive pas à communiquer verbalement.

Les causes peuvent être de sources multiples :

  • Raison médicale : il est important de vous assurer que votre enfant ne manifeste pas des troubles de comportement dus à un problème médical non identifié.
  • Allergies ou intolérances alimentaires : comme nous en avons discuté dans le Module sur l’alimentation, selon notre expérience, l’alimentation a été le plus grand marqueur de changement chez nos enfants. Nous ne saurions trop vous encourager d’explorer cet aspect pour aider votre enfant puisque pour les nôtres, leurs tics avaient cessé et cela a eu impact majeur au niveau de leur comportement.
  • Problèmes d’intégration sensorielle : tel que nous l’avons vu dans le Module sur l’intégration sensorielle, les manifestations peuvent être de toutes sortes lorsqu’il s’agit de troubles liés à un déséquilibre des sens et avoir une grande répercussion sur le comportement de votre enfant.
  • Défis au niveau des fonctions exécutives : ces fonctions désignent l’ensemble des processus cognitifs tels que l’organisation, la planification, l’apprentissage, l’anticipation, le raisonnement logique, la pensée abstraite, la motivation, l’initiative, l’attention sélective, etc.
    En principe, ces fonctions permettent à votre enfant d’avoir un comportement flexible et adapté à un contexte donné.
  • Frustration due à des problèmes de communication (manque d’outils pour communiquer) : il est évident qu’un problème de communication tant au niveau réceptif (comprendre les messages), qu’expressif (se faire comprendre) peut être source de frustration ou d’anxiété pouvant mener à des problèmes de comportement.
  • Difficulté à comprendre les conventions sociales : ne pas comprendre intuitivement les conventions sociales a pour effet de créer un stress dans des situations nouvelles. Votre enfant peut adopter des comportements inappropriés (ex. : piquer une crise) soit par manque de compréhension ou pour éviter certaines situations sociales.

Intimidation : si le comportement de votre enfant d’âge scolaire change subitement, il est important de vous assurer que votre enfant n’est pas victime d’intimidation. Il est très fréquent que nos enfants soient victimes d’intimidation sous une forme ou une autre sans être en mesure de l’identifier et de le communiquer.

Comment l’intimidation peut se manifester à l’égard de votre enfant :

  • abus verbal : se faire insulter, traiter de noms ou recevoir des propos offensants ou victime de rumeurs
  • abus physique : se faire frapper
  • se faire voler (taxer) ses effets personnels

Ces abus ont pour caractéristique d’être particulièrement blessants et se produisent de façon répétitive pour l’enfant qui manque de ressources pour se défendre ou prendre les moyens de trouver l’aide appropriée pour changer la situation.

N.B. : Il est très important qu’un problème d’intimidation soit réglé le plus rapidement possible et de façon appropriée pour protéger votre enfant et éviter qu’il soit victime et ne devienne à son tour quelqu’un qui pratique l’intimidation et fasse des victimes à son tour.

Voici quelques signes indicateurs d’intimidation :

  • Blessures, vêtements sales ou déchirés
  • Effets personnels manquants : accessoires, livres, argent…
  • Changement subit de comportement en âge scolaire
  • Ne veut plus aller à l’école : cherche des excuses…
  • Difficulté à se concentrer sur ses tâches scolaires, stress

Pistes de solutions :

Voir les intervenants de l’école : la plupart des écoles primaires ont une tolérance zéro en ce qui a trait à l’intimidation, donc faites un suivi et ayez un plan d’action commun.

Aidez votre enfant à apprendre à jouer en équipe; l’isolement en fait une victime de choix (à la leçon suivante, nous verrons comment le préparer en ce sens).

Nous suggérons fortement que votre enfant prenne des cours d’arts martiaux le plus tôt possible, qu’il soit victime d’intimidation ou non. Les arts martiaux développeront chez votre enfant la confiance en soi, la discipline, la concentration, la coordination, la maîtrise de soi, etc.

Bien que chaque cas est unique et que les expériences peuvent varier, voici quelques manifestations de troubles de comportement courants ainsi que des pistes de solutions.

  • Comportement destructif (se frapper) : si votre enfant manifeste ce genre de comportement, nous vous suggérons de voir avec un professionnel de la santé le plus vite possible : la sécurité de votre enfant est primordiale.
  • Réagit fortement (crise, colère, détresse) à un changement de routine même léger :

 

(a)  Préparez votre enfant dès que vous êtes au courant d’un changement à survenir dans sa routine, parlez-en le plus possible en utilisant des mots simples;

(b)  Introduisez des images (pictos, photos, livre qui en parle) qui représentent le changement à venir;

(c)   Utilisez un scénario social pour préparer votre enfant au changement.

  • Comportements répétitifs, restreints et obsessions : le comportement répétitif obsessif est un des signes les plus courants des enfants sous le spectre de l’autisme. Les obsessions peuvent être de toutes sortes, allant des moyens de transport, aux émissions de télévision, en passant par des objets de la vie courante qui les effraient ou qu’ils passent leur temps à aligner plutôt que de jouer avec. Ce faisant, votre enfant peut être à la recherche de stimulis dû à un défi sensoriel ou ce peut être pour lui une façon de gérer le stress ou l’anxiété. Ces obsessions peuvent procurer à l’enfant une certaine zone de confort et leur donner un sentiment de stabilité dans un monde pouvant être perçu par eux comme étant trop imprévisible.

 

Comment identifier une obsession

Il est normal et sain que votre enfant ait des objets ou sujets préférés, mais il arrive un moment où un intérêt peut devenir obsessif :

  • si l’intérêt de votre enfant l’empêche dans son bon fonctionnement quotidien
  • si votre enfant est incapable d’arrêt et de passer à autre chose de par lui-même
  • le nuit dans ses apprentissages
  • l’empêche de socialiser
  • cause des problèmes aux autres
  • votre enfant semble vouloir s’arrêter mais en est incapable

 

Pistes de solutions :

(a)   Cherchez à comprendre les bénéfices que votre enfant semble tirer de cet intérêt : réconfort, sécurité, contrôle?

(b)  Puis trouvez des alternatives : créer un environnement sécurisant et stimulant, planifier d’avance, informer votre enfant des prochaines activités, etc.

(c)   Commencez dès que possible; plus le temps passe, plus l’habitude s’installe

(d)  Fixez des limites (ex. : nous parlerons de cela pendant 2 minutes… et parlez de l’intérêt de quelqu’un d’autre durant les 2 minutes suivantes)

(e)   Donnez-lui une limite de temps selon l’activité (en utilisant un sablier ou une minuterie)

(f)   Limitez l’accès à certains objets en faisant une rotation de jouets par exemple

(g)   Aidez votre enfant à développer des habiletés utiles qui sont liées à son intérêt afin d’éviter les comportements répétitifs sans fonction utile (ex. : s’il aime les trains, parlez de voyages en train, des paysages lorsqu’on voyage, combien ça coûte pour prendre le train, etc.)

Une façon de combattre les intérêts limitatifs est d’en développer d’autres à partir de celles qui existent déjà! Nous croyons à la variété dans les activités inhérentes aux habitudes de vie. Une combinaison idéale selon nous comprendrait au moins trois types d’activités : sportives, artistiques et intellectuelles.

 

  • Inflexibilité et résistance aux changements / Difficulté à se situer dans le temps

Le concept du temps étant encore plus abstrait que d’habitude pour nos enfants peut se traduire par des difficultés à chaque fois qu’un changement se produit dans la routine.

 

Pistes de solutions :

(a)   Les aides visuelles sont très efficaces (faites attention toutefois à ce qu’elles ne deviennent pas une béquille!). Ce type d’aide peut prendre des formes différentes à travers le temps; après tout, même en tant qu’adulte, nous sommes plus efficaces avec un agenda papier ou électronique… nous avons vu à travers le Programme qu’il est plus que nécessaire d’avoir un plan par écrit. Il en est de même pour votre enfant; ayez en tête que le but ultime est d’en faire des adultes autonomes et épanouis.

(b)  Liste de tâches à faire – Tout comme les adultes, nos enfants peuvent tirer profit d’une liste de tâches à faire. Ces listes sont d’une grande aide pour nous rappeler ce qu’il y a à faire et le fait de cocher les tâches accomplies au fur et à mesure peut augmenter le sentiment d’accomplissement.

(c)   Calendrier – Avoir un calendrier sur lequel votre enfant peut avoir une vue d’ensemble des jours de la semaine et les mois à venir est d’une grande aide pour développer son sens de l’organisation et se situer dans le temps. Vous pouvez y indiquer les tâches et activités qui reviennent régulièrement tout comme les évènements spéciaux et même faire le décompte des jours pour son anniversaire en lui faisant faire un X sur chaque case des jours qui passent…

(d)  Faire des Posters de routine – Nous avons créé sur trois grands cartons (18×24) de couleur différente les étapes de chaque routine : Routine du Matin, Routine de l’Après- Midi) et Routine du Coucher, que nous avons affiché sur le mur d’une pièce très passante.

  • Le Sommeil

Que ce soit pour s’endormir ou pour avoir une bonne nuit de sommeil sans interruption, la plupart de nos enfants font face à ce type de problèmes et se réveillent la nuit ou prennent des heures avant de s’endormir et le réveil peut alors s’avérer difficile, particulièrement s’ils doivent aller à l’école.

Les causes possibles :

  • peur de l’obscurité (perte de tout repère dans l’obscurité)
  • problèmes digestifs (allergies ou intolérances alimentaires)
  • troubles sensoriels (certaines personnes autistes expliquent, une fois devenues adultes, d’avoir eu le sentiment de flotter et ne pouvaient donc pas s’endormir) – une hypersensibilité visuelle, aux sons et au toucher, au niveau de la pression ou du manque de pression sur leur corps peut aussi être source d’insomnie.

 

Pistes de Solutions :

(a)   Garder un journal de sommeil

(b)  Installer une veilleuse

(c)   Créer une période de transition (ex.: parler de ce que votre enfant a aimé ou pas durant sa journée)

(d)  Créer une routine du sommeil qui comprend une période de relaxation (si votre enfant a un grand besoin en matière de proprioception, des compressions [voir avec votre ergothérapeute] pourraient être appropriées)

(e)   Répétez souvent l’importance de dormir pour être en pleine forme – votre enfant ne fait pas nécessairement le lien

(f)   Assurez-vous que l’alimentation de votre enfant ne contribue pas à ses problèmes de sommeil

(g)   Nous connaissons des parents qui ont consulté en homéopathie afin d’envisager des solutions naturelles pour favoriser un meilleur sommeil


Exercice de la semaine

  1. Complétez votre plan de la façon suivante :

 

À quels problèmes le comportement est-il relié?

 

Problèmes d’intégration sensorielle

Allergies ou intolérances alimentaires

Problèmes de communication / Frustration

Problèmes à comprendre les conventions sociales

 

  1. Choisissez 3 défis et écrivez ce que vous ferez pour régler le problème (ex.: ne sait pas comment annoncer qu’il doit aller aux toilettes)
  2. À côté de chaque défi que présente votre enfant, écrivez quelles ressources dont vous aurez besoin (revoir son alimentation, pictos à la toilette pour suivre les étapes, etc.)
  3. Choisissez un de ces trois défis et faites-en une priorité pour le prochain mois!

Parmi les problèmes de comportements courants que les enfants peuvent avoir, il y a les gestes déplacés. Nous verrons dans la prochaine leçon comment l’enseignement d’habiletés sociales peut aider votre enfant et comment utiliser des scénarios sociaux dans l’optique de modifier positivement ses comportements.

Bon courage! Nous sommes avec vous!

 

 

[/private]

Comment Aider Votre Enfant Autiste

Comment Aider Votre Enfant Autiste

Testimonials

VOS ENFANTS … LES VOIR NOUS A DONNÉ ESPOIR – Vous êtes en train de nous épargner beaucoup de temps. Sans parler de tout ce que je reçois, ce que vous nous envoyez (les conseils) par courriel lorsqu’on est inscrit sur votre site. Ça ne peut qu’être très aidant. Vous êtes des gens généreux et je vous remercie en mon nom et au nom de mon mari.
Khadija H. – Montréal, Canada

Comment Aider Votre Enfant Autiste?